11/05/2006

TEST : Etes-vous atteint d'une maladie grave ?

TEST

 

Etes-vous atteint d’une maladie grave ?

 

1 ) Vos antécédents familiaux

 

Votre papa et votre maman :

 

Se sont rencontrés dans une éprouvette

Ont à eux deux un taux de triglycérides qui forcent le respect

Ont attrapé de bonnes couleurs lorsqu’ils étaient en poste à Mururoa dans les années « 60 »

Sont morts avant votre naissance

Le plus illustre membre de votre famille est dans le hall de l’institut des sciences dans un bocal.

Vous n’avez plus de contacts depuis que vous avez quitté Tchernobyl

 

2 ) Votre vie quotidienne

 

Vous avez déjà mangé une pizza « Au feu de bois » ou un menu « Formule »

Votre petit(e) ami(e) a décidé de tout planter et de faire le tour du monde en recevant le résultat de son test HIV

Quand vous toussez, ça vous fait mal  « là », sans déconner

Vous ne voyez rien d’inquiétant dans les propos de Poivre d’Arvor.

Votre médecin traitant préfère vous faire faire un petit « Check » de routine, « Vous rentrez le matin, à 5 heure vous êtes dehors. Comme ça, on sera complètement tranquille ! »

Les membres de votre entourage sont tous d’une humeur « super » à chaque fois que vous entrez dans une pièce.

Vous recevez un nombre étonnement élevé de prospectus pour les « Assurances décès » dans votre boite aux lettres.

 

3 ) Votre vie professionnelle Au bureau, vos collègues :

 

Boivent et éliminent

Ont un taux de cancer supérieur à la moyenne nationale de 21%

Courent le "100 mètres" en 7’5’’ mais l’entraîneur national refuse de les présenter à cause des excroissances disgracieuses sous le maillot

Vous ont offert un fauteuil « toutes options » pour votre départ

Vous parlent  à travers l’hygiaphone

Vous êtes membre honoraire de « Aide Adulte Handicapé » depuis 1987

Votre pierre tombale se termine par l’inscription « 1987 »

 

4 ) Vos loisirs

 

Vous avez écris aux DEUX travelos de « Samantha » en joignant une photo de vous

Vous avez écrit aux administrateurs du « Téléthon » pour qu’ils vous remboursent

Cet été, vous êtes ok pour un « trekking » dans le Lubéron

En 2007 si vous êtes encore là, vous votez « Ecologiste » parce que « y’en a marre de tous ces pourris, et de toutes façons, y’a personne pour qui voter ! »

Depuis quelques temps, vous avez une influence déterminante sur la météo nationale, comme vous le confirme d’ailleurs tous les soirs Evelyne Dhéliat durant son bulletin par l’entremise de signaux codés.

Le monsieur voudrait que vous mettiez les morceaux de bois dans les trous et vous voudriez bien lui faire plaisir parce qu’il est très gentil.

 

5 ) Votre condition physique

 

Ma « quoi » ?

En salle, vous soulevez vos 8 kilos de fonte sans problème.

Votre taux de « mauvais » cholestérol est supérieur à la vitesse autorisée sur les autoroutes allemandes.

Circuler dans les rayons « Frais » des grandes surfaces vous fait du bien en hiver

Les rapports sexuels, si on écoutait votre compagne(on), ce serait tous les ans !

Lorsque vous quittez les toilettes et que vous y retournez pour vérifier, c’est bizarre, mais il n’y a pas la moindre odeur.

Non seulement vous vous sentez capable de rester en apnée durant 31’ et 24’’, mais en fait, c’est fait.

 

Voilà. Si vous avez répondu « Oui » à une de ces questions ou plus, c’est que vous êtes encore vivant. Dans le cas contraire, bien sûr … Mais ne vous découragez pas : vous tâcherez de faire mieux la prochaine fois ! 

17:52 Écrit par non mais sans blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/05/2006

TEST : Avoir une FEMME

Un test à effectuer sur la plage ou au bureau s'il n'y a pas de plage au bureau

 

FEMME, une FA-HA-MEUH, avec toi ! …

Près de deux de mes lecteurs s’interrogent sur la raison qui les pousse à passer la plus grande partie de leur temps imparti à vivre devant un écran à la con à pianoter sur un clavier comme le premier imbécile de concertiste venu. Ils s’en sont ouverts à moi et je ne résiste pas à publier ici ce témoignage bouleversant :

            «  Cher monsieur Pépère viou » m’écrit en effet un imbécile de Provins ou le niveau de la population tend à ne pas s’arranger, « je m’interroge sur la raison qui me pousse à passer la plus grande partie de mon temps imparti à vivre devant cet écran, à pianoter sur mon clavier comme le premier imbécile de concertiste venu, alors que j’ai envie de baiser et que le facteur n’est pas passé ce matin »

            Cher imbécile, la réponse est simple. C’est une « Femme », « Etre humain du sexe qui conçoit et met au monde des enfants », mais le plus souvent, des promesses suffisent, qu’il te faut. Comment reconnaître à coup sur une femme d’un vendeur d’informatique ? C’est très simple et l’exercice suivant va t’y aider.

TEST : Apprend à reconnaître une femme à coup sûr

1 )

Ceci est indiscutablement une femme mais j’en conviens, cela prouve juste que ça ne prouve rien.

 

 

 

 

2 )

Ceci est une femme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3 )

Ceci est une femme et vient pas raconter que t’avais trop picolé. On l’a tous faite, celle-là.

 

 

4 )

Ceci est une femme mais je te préviens, monsieur Seguin n’est pas précisément ce qu’il est convenu d’appeler un mec commode.

 

 

 

 

 

 

5 )

Ceci n’est pas exactement une femme et démontre à l’évidence que c’est moins le trou qui compte que ce qu’il y a autour. D’autant que c’est la partie la plus susceptible de la femme et que c’est celle qu’il te faudra affronter en premier.

 

 

 

 

6 )

Ceci n’est pas une femme. Je répète : ceci n’est PAS une femme. On peut cependant obtenir des résultats convaincants en lui offrant une crêpière électrique pour son anniversaire. Elle en est, paraît-il, fort friande

 

7 )

Ceci n’est pas une femme. Ce n’est QU’UNE femme.

 

 

 

 

 

 

 

8 )

Ceci n’est pas une femme, ou alors, tu as triché.

 

 

 

 

 

 

 Voilà. Entraîne toi d’abord tout seul dans ton slip, et bientôt toi aussi, grâce à Pépère viou,tu auras une femme COMME TOUT LE MONDE !

 

 

 

 

17:31 Écrit par non mais sans blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

(pas si) BREF : En faon de saison

« Comment vivre après la disparition d’un enfant ? »

 

La question est si prégnante qu’elle interpelle même les parents encore embarrassés des leurs. En dépit de l’énorme travail d’investigation accompli dans ce domaine par Jean Luc Delarue, nombre de chapellesardentistes et de celluledecrisehistes se trouvent démunis fassent à la détresse des parents désemparés à la perspective de ce temps disponible qui les attend désormais. Une réponse facile consisterait à leur suggérer de consacrer ces RTT impromptus à en faire d’autres. Ce serait oublier comme faire des enfants peut être fatigant. Sans compter la longue période de sevrage ( Désormais portée à  35 ans facile ) avant que les têtards ne trouvent un semblant d’autonomie.

A l’évidence, la solution est ailleurs.

Deux propositions s’offrent aux parents dans la douleur.

Une solution « professionnelle » d’abord.

Devenir journaliste. Non seulement on peut vivre après la mort d’un enfant en étant journaliste, mais on peut même très bien en vivre. Il suffit de prendre quelques précautions et en premier lieu des précautions « Oratoires » Le journaliste en charge de « L’effroyable tragédie » prendra soin d’adopter un ton mesuré et même de parler à voix basse quand il se trouve seul avec son équipe, face caméra, plan moyen, col relevé, air sinistré d’une paella qui passe pas, en plein air devant l’église du patelin « Ou le drame s’est produit » afin de marquer d’une part sa solidarité tacite avec « Une population encore sous le choc » et d’autre part de donner à constater aux téléspectateurs que « l’envoyé spécial » est bien dans un vrai bled à cinglé meurtrier ou les drames se nouent, avec bois, forêts, rivière qui n’a pas rendu le corps et champs de maïs écrasés de soleil « Qui continue à briller en dépit de la tragédie présente dans tous les esprits » et tout le toutim et non pas à la plage à siroter des daiquiris avec des dorées sous cuisses. Le journaliste aura soin de veiller par ailleurs à ce que l’enfant concerné ne soit pas le sien afin d’éviter des commentaires déplaisants des enseignants et collatéraux du petit toujours prompts à reprocher aux parents une attitude irresponsable et des méthodes éducatives inadéquates.

            Une solution « amateur » enfin.

            C’est très simple et frappé au coin supérieur gauche du bon sens. Il suffit de savoir retourner le sort contraire pour en faire une opportunité sans précédent de s’abandonner corps, âmes, et bas morceaux aux activités dont les enfants sont Dieu merci traditionnellement exclus tel l’alcoolisme, la drogue, la zoophilie ou l’animation d’un comité local de « Désir d’avenir » en soutien à Ségolène Royal au bar.

            Bien sûr, ces palliatifs ne sauraient remplacer jamais la joie de se faire traiter de « Lourds » par une progéniture illettrée, hagarde et hirsute en recherche perpétuelle du canapé

disposant d’assez d’espace en dessous pour y stocker les nombreux cadavres de bouteilles de « Yop » qu’une soif inextinguible de savoir pourquoi ils sont dégueulasses les conduit à les y entreposer.

            N’empêche. Aucun psychologue mis à disposition de la population encore en état de choc au fond de la chapelle ardente ou le ministre en personne a tenu à se recueillir ne me contredira, ou alors, c’est que c’est un psy pas cher.

16:08 Écrit par non mais sans blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/05/2006

LA COUVE AUX EUFS FRAIS

AFFAIRE "QUE VOUS SAVEZ"
 
Henri Pons et pas « A votre lettre anonyme » je vous en prie, et Jean Marie d’Huy frais d’aujour, qui sont les juges en charge de tu te doutes, vont bientôt en entendre des vertes et des mûrement réfléchies dans le cadre de … Tu bailles ? Moi aussi.

19:25 Écrit par non mais sans blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

BREF : Pierre tu es pierre ...

PIERRE qui S'ECROULE

Echappant à la surveillance de ces soignants, une anglaise à la ramasse a essayé de fumer le cocotier en commençant par la touffe. Résultat of the course : La vieille à un trou dans le ciboulot ce qui n’est pas à proprement parler un scoop quand on observe le spécimen, isn’t it ? Le porte parole de mémé a néanmoins déclaré que cela n’avait rien à voir avec madame Jerry Trou, mannequin et panier percé de son état et accessoirement, ex compagne d’un ancien collègue de bureau à mamie

 

17:48 Écrit par non mais sans blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

BREF : Let's dance !

JUSTE UNE MISE AU POINT

Eyguières Envoyé des fleurs. Dans le drame horrible qui secoue la petite commune des Bouches du Rhône après l’assassinat d’une gamine par un bas de plafond, le Lieutenant-colonel de gendarmerie Shakeitbaby, en charge de l’enquête a indiqué ce matin qui l’hypothèse suivant laquelle la petite Madison aurait pu échapper au sort horrible qui a été le sien si elle s’était appelée « House » ou « Boogie-Woogie » était sans fondement et devait être totalement écartée.

17:28 Écrit par non mais sans blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

VAINCRE LA CONNERIE

Connerie active ou passive :

Nous ne devons plus RIEN nous farcir

VAINCRE LES CONS ou  LES CONVAINCRE

Lettre ouverte à la main sans coupe-papier

 


Malgré un engagement sans précédent de ma part ou alors je me rappelle pu, les pouvoirs publics n’ont pris à ce jour AUCUNE décision significative pour

Empêcher les cons de déconner notamment dans les lieux publics y compris devant des enfants, des femmes enceintes et des invalides civils ou militaires

 

C’est Moche et pas beau

 

C’est la raison pour laquelle j’appelle ici solennellement toutes les bonnes volontés, autorités autorisées, les corps constitués, les membres éminents, les responsables, les chefs d’entreprises, de chantier, de rayon, de tribu, les patrons, les « remettez-nous ça, patron », les demi-patrons qui serrent un peu au col, les responsables syndicaux, les irresponsables syndicaux, les rapporteurs, les petits rapporteurs, les chargés de quelque chose, les directeurs de cabinet, de commission, grosse ou petite, les évêques, les rabbins chefs, les oulémas, mais ça, je sais pas l’écrire non plus, les enseignants, les maîtres-chiens, les artistes, les artistes de talent, l’ensemble de la population femmes, juifs, nègres, handicapés et membres de l’UMP inclus,

 

A se mobiliser

 

FATIGUE CONTRE LA CONNERIE à besoin de vous pour et propose notamment :

 

Création de zones « connes » dans les lieux publics et privés afin que le con puisse s’y exprimer à loisir à l’abri de toute pollution de son environnement.

 

Etablissement d’une CHARTRE des droits et devoirs du « Un peu moins con », afin que ce dernier bénéficie de la protection normale accordée aux espèces de cons en voie de disparition

 

Réintroduction du « Un peu moins con » dans les biotopes naturels dont il a été progressivement exclu comme les pouvoirs publics, la vie politique, la presse écrite et audiovisuelle, les arts et lettres, les entreprises privées et publics, les institutions nationales et européennes et introduction du même là ou on l’attend toujours ainsi que là ou on ne feindrait pas la surprise à l’y découvrir.

 

L’assemblée Nationale par la voie de son président a prouvé qu’elle était capable de dire des conneries. Nous lui demandons aujourd’hui d’arrêter ou de s’écraser un petit peu.

 

Nous ne pouvons plus attendre, surtout si nous avons envie de faire pipi !

 

Des gestes d’une portée bien comme il faut

 

Ecrivez à un con pour lui dire que vous ne lui écrirez plus.

Ecrivez à votre député : D’abord, il va adorer, et en plus vous avez une chance énorme de tomber sur un con.

Ecrivez à votre mère : Bingo à tous les coups !

 

Avec

FATIGUE CONTRE LA CONNERIE

organisation non remboursée par la Sécurité sociale, totalement vénale crée vers 18 heure 15 reconnue d’utilité publique à moins d’être complètement con, VOUS POUVEZ AGIR

 

FATIGUE CONTRE LA CONNERIE

Mobilisez-vous

Faut quand même pas déconner !

 

FATIGUE CONTRE LA CONNERIE

http://pepere-viou.skynetblogs.be/

 

FATIGUE

Aucun soutien

Pour survivre …

 

15:51 Écrit par non mais sans blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |