16/05/2006

LA COUVE AUX OEUFS FRAIS

Jeu de lois

Sur ce document bouleversant, Henri Pons et Jean Marie d’Huy, les deux juges en charge de l’affaire « Clearstream » s’entraînent à virer fissa leurs affaires des bureaux qu’ils occupent actuellement en prévision de leur mutation imminente à La Souterraine dans la Creuse, aux postes respectifs d’archiviste adjoint aux procès verbaux d’incivisme actif dans les jardins publics et de juge d’application des crèmes solaires. Les deux hommes dont la face burinée par les emmerdes s’éclaire encore d’une bonne vanne de derrière le parquet offre à tous l’image d’un courage qu’on ne trouve plus guère à bord des Cap-horniers ni aux abords de la rue de Varenne.

18:18 Écrit par non mais sans blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Bref : Ce que tu peux être collants

Ta-ta-ta-ta-ta-ta !  

On avait cru atteindre le fond du bonnet dans les années « 70 » quand les grenouilles foutaient le feu à leur soutif, mais c’était que dalle à côté du côté obscur de la force que je sens monter des raies culières depuis l’avènement du fil dentaire en guise de slip. Fétichiste militant depuis ma première masturbation, je m’honore d’une passion avouée pour les gaines, les bodys et les collants tous ces trucs qui moulent, soulignent, révèlent et dissimulent et un mot me font bander. La réticence des grenouilles à s’emballer les meilleurs morceaux dans des matières scintillantes et comprimantes en dehors du trapèze volant nous ont conduit à la Bérézina que voilà : PLAYTEX est à flux tendu, DIM est entrain de filer !

Attendu que toute gonzesse est quand même plus sexy en collants qu’avec une crêpière (Voir photo), je  propose à tous les fétichistes de France et des fonds de placards d’offrir au moins une paire de collants à toutes les mamans pour la fête des mères dans le cadre de la campagne que je lance solennellement ici :

LES EMBALLER POUR NOUS EMBALLER !

18:13 Écrit par non mais sans blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Bref : Aviaire de l'être

Et mon virus, c’est du poulet ! ?

 

T’as remarqué ? Sur la pointe des ergots, savants alarmes à l’œil et presse-purée rangent doucettement ces jours-ci la grippe aviaire au rayon des russes qui arrivent et du bug de l’an 2000. Il semble que les volatiles ne toussent plus que d’une aile à l’heure ou nous séparons pipettes et pipeau. Bien entendu et suivant usage et civilités, ni correctif, ni excuse à propos d’une pandémie, le mot chic pour « Epidémie » qui aurait fait 80 morts sur la planète à ce jour dont la quasi-totalité dans des trous que même le touriste le plus « Clic-clac » rechigne à visiter. Aucune alarme tirée non plus à propos cette fois de la « Pandémie » de connerie qui se porte pourtant au mieux, elle, mais c’est vrai que le virus est autrement résistant.

18:06 Écrit par non mais sans blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

bref : Sans déconner ?

Sans déconner ?

 

Oui, sans. Un Président semi-liquide, un exécutif suffisant et insuffisant, des observateurs internationaux goguenards,  deux chambres dont une qui ne sert officiellement plus qu’à assurer des gâches à une ventrée de grabataires et l’autre qui vote là où on lui dit de faire, une opposition, les mots manquent pour tant de dignité, Arlette Laguiller, 40 ans de service, en guise de future outrance, une presse « happy fewteuse » qui croustille de secrets qu’elle se garde et t’explique que si le peuple souverain à pas référendé comme il fallait, ça prouve juste que la majorité est une majorité de pauvres cons, 5 millions, 5 MILLIONS, de ladite sans boulot ou pire, des entreprises qui se cassent à fond les manettes, des pinards désormais hors de portée des soifards, des « Bleus » qui vont nous en remettre une couche et nous filer du bleu à l’âme, on la sent venir, celle-là, le kilo de poireaux à 3 Euros, plus de 20 vieux balles, des POIREAUX, l’essence qui augmente quand elle baisse et quand elle augmente, les impôts qui baissent pas quand ils baissent et quand ils baissent pas, les explications laborieuses et définitives jusqu’aux suivantes de TOUJOURS LES MEMES VIEUX CONS …

J’en oublie, mais t’auras qu’à les rajouter dans la marge.

Et ?                 

Ben, imagine-toi, un sondage qui révèle que les Français, ces ingrats, sont MOROSES. Pas trop la tronche à rire, les mecs et leurs nanas. Pas guillerets, pas « roses cochon »

Ben merde, alors ! Qu’est-ce que tu veux que je te dise ? Aucun humour, ces cons-là !

17:58 Écrit par non mais sans blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/05/2006

Edith Tôt

Dès qu’on pause, on compose et se décompose

 

J’ai envie de me kifer un « Edito » comme n’importe quel autre branleur.

On va se gêner…

 Ce matin donc, « Libération » ouvre à l’heure de l’ami Ricorée sur Clear comme tu sais, le général Machin sérieusement sollicité qui entreprend un pas de deux sur l’air de «  J’ai pas dit que j’avais dit que je l’avais dit » etc. Le motif en est que Bayrou fait le zazou et menace avec une intrépidité « Olé » de voter une motion de censure qui n’a aucune chance d’être adoptée.

Bâillement et vertige.

On se plait un instant à imaginer une poignée de députés UMP ambitieux, pas nécessairement cons comme un député, et naturellement un poil moins lèche-bottes ou mieux, qui aurait simplement HONTE des bassesses de l’albatros mazouté, du gâtisme du vioque crépusculaire, et du poujadisme « crotte machine » de Nicolas la tondeuse et qui VOTERAIENT cette foutue motion.

On imagine des hommes, comme aurait pu dire Esope.

Sanglot et vertige.

On connaît la composition de l’équipe de France. J’imagine que pour connaître sa décomposition, il faudra encore attendre quelques semaines.

Au titre d’un motif que je ne m’explique pas, mais qui doit se résumer à la publication d’un rapport dont tu te fous autant que moi, l’affaire du jour, toujours dans « Libé », ce sont les « Comparutions immédiates » Te mets pas en sueur que tu vas m’attraper mal. J’essplique.

En gros, c’est quand t’as arraché le sac de la vieille mais que les cognes t’ont serré aussi sec. Moralité : Au lieu de passer par la case « Départ » et de toucher tes sous comme au Monopoly, tu vas directement en prison pour un tour.

Je te demande pas si c’est bien ou non. On s’en bat tous les deux. J’en cause juste pour faire chier la rédaction de France 2 et griller Béa Shönberg qui mérite pourtant mieux que de se retrouver à (la) poêle. J’adore son style « Bourgeoise sexy » ou « Betty Boop élevée aime H », si t’aime mieux, mais je m’écarte, hélas.

As-tu remarqué que, en guise de « Fil » du « 20 heure » la conférence de rédaction des mottes de beurre fondantes en cartes ( De presse ) de France 2 consiste à égrener les titres de « Libé » du jour en les appauvrissant des ellipses inhérentes au genre audiovisuel en échange d’images d’une vacuité justifiée par une pauvreté de moyens relative au service d’une pauvreté d’imagination absolue ? Respire …

Oui, mais en face TF1 et sa cohorte terrifiante d’avertissements en guise de menaces si tu branles quoi que ce soit d’autre que de te farcir les écrans de pub de « l’accès prime time » Eh oui ! Le « 20 heure » est « Encéphalogramme plat » sous toutes ses coutures craquelées depuis un bail, mais ne leur dite pas : Vous leur feriez de la peine.

Bon, quoi d’autre ?

52 morts à Sao Paulo mais je retrouve pu le « a » avec l’accent bizarre de « Sao » Vous voyez ou c’est quand même ? Des garçons pas précisément préoccupés de « Comparution immédiate » non plus et auxquels en outre vous rechigneriez à confier votre fille se sont énervés. C’est pourtant joli, le Brésil. Oui, mais tout dans le carnaval et rien dans la favela, il paraît. Ah bon ! C’est comme ici, alors ! ?

On aurait découvert une nouvelle espèce de singe. Florent Pagny a simplement déclaré « Tu veux ma photo ? »

Dans le meurtre du petit Mathias, Christian B. a avoué. Christian C. et Christian D. n’ont rien avoué du tout, eux. Pas cons, les mecs.

A la télé ce soir, je vais pas te donner tous les programmes. A 23 heure tapante, tu sais comment sont ces gens-là, service-service, « Y’a que la vérité qui compte » sur TF1. Te voilà prévenu, mais pas en comparution immédiate, sauf si tu lis cela à 23 heure. Bon, si t’échappes à la sentence, ce sera déjà pas si mal pour aujourd’hui.

17:57 Écrit par non mais sans blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

LA COUVE AUX OEUFS FRAIS

Ségolène Royal vue par des hommes

 

Ce matin, notre confrère « Libération » a voulu savoir « Comment des Françaises issues de milieux très différents perçoivent la candidate à la candidature … » Pour compléter cette enquête, « Pépère viou » à son tour a eu l’idée de se pencher sur l’opinion des garçons. La réponse est éloquente. 

 

94,6%

 

 

 

 

 

 

 

0, 4% Jack L., Dominique S-K., Laurent F., Arnaud M., Dominique de V., Nicolas S. François B, Philippe de V., Jean Marie le P.

 

 

 

 

3, 20% Ne se prononcent pas en présence de leur épouse

1, 79% Ont la bouche sèche

0,000000001« Trouve ça d’un goût discutable » François H.

16:07 Écrit par non mais sans blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/05/2006

Bref : la loi, c'est la loi

Dura lex, mais bon …

 

« La République, ce n’est pas la dictature de la rumeur, la dictature de la calomnie, La République, c’est la loi » a déclaré hier la Président de la République qui n’a à répondre d’aucun de ces actes devant la justice sauf à être qualifié de « Haute trahison » Bernadette a demandé à réfléchir.

19:12 Écrit par non mais sans blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |