18/05/2007

Les aventures de la France : Pour ta gouverne

Pour ta gouverne.

 

Beaucoup d’observateurs chauffent de l’édito en supposant que ce jour est le plus important de la semaine politique, mais c’est à tord, Totore, car mon anniversaire, c’était hier.

Voilà comment on rate l’évènement.

Bref, ce matin en couverture de l’ancien journal  « Libération », le Petit se la joue « Djeun ‘s » en culotte courte et groles avachies de sportif militant, et déploie à cette occasion la panoplie traditionnelle de l’ancien pauvre qui a enfin touché sa « Platinium » : Pendule de salon au poignet et étalage complaisant de sa petite « Virgule », pas celle dont Cécilia a fini de tenir la gérance, arrêtez de déconner, il est Président, tout de même, non, l’autre, « Just do it », quoi.

Donc entièrement niké du sol au plafond, ce qui ne fait pas si long, OK. Il devrait quand même décroché le premier contrat à l’export en béton de la France sous forme d’un deal avec la cellule « Marketing street wear présidentiel » de la célèbre firme dédiée au pue la sueur  chics « Seulement parce qu’ils le veulent bien »

Bien entendu, les boys in the band n’ont pas fait que du business ce matin, nul ne l’ignore.

Mesdames et messieurs, j’ai donc l’honneur et l’avantage de vous déclarer que je laisse à mes camarades des médias bien notés le soin de vous accabler des fébriles digressions aussi interminables que vaines sur les « 15 », leur vie, leurs œuvres, que je commenterais avec  d’autant moins d’enthousiasme, que suivant usage, on aura définitivement oublié blaze et fonction de la moitié d’entre eux lundi. 

Au mieux pouvons nous ricaner en tout hooliganisme d’une tendance lourde au « Groupir » pour faire genre « Efficace » qui impose des appellations à tiroirs et juxtapositions hasardeuses assez savoureuses.

Ainsi d’Alain Juppé, le seul ministre d’Etat ( Mais dans quel état ?) Il touche d’une part « l’Ecologie et le développement », un mariage a priori contre nature mais le bordelais est lui-même une belle mécanique aux enzymes naturelles et il envisagerait selon nos sources claires de sauver Peugeot par sa division « Cycliste » en faisant massivement pédaler les grandes agglomérations bien au-delà des aspirations les plus folles du maire de Paris. Le ministre aura aussi en charge le « Développement durable » ce qui suppose que l’autre développement soit le Développement qui ne durera pas.

On s’en doutait un peu.

Jean Louis Borlo a l’Economie, aux finances et à l’emploi. Aussi sec.

Madame Alliot-Marie sera à l’Intérieur et à l’Outre-mer ce qui est un peu dommage quand il fait beau, mais entre un coup de matraque et un coup de soleil, avec ces mélanomes qui traînent au large de Mururoa, le choix raisonné s’imposait de lui-même.

Aux affaires étrangères, Bernard Kouchner, ce qui est moins surprenant qu’on a assez désobligeamment voulu le laisser entendre. D’abord, ça rime. Et puis Bernard ne foutait plus grand-chose depuis qu’il s’est fait secoué son business d’armateur de galères par ses copains « French doctors ». Christine Ockrent en a plein le cul de le voir traîner en peignoir à la maison jusqu’à point d’heure et « Etrange affaire » ou pas, elle lui a justement fait valoir qu’il avait qu’à pas s’occuper de ce que racontaient ses traîne lattes de copains du P.S. qui sont pas les derniers pour filer des bons conseils, tiens ! Tu ferais mieux de t’occuper de prendre un travail, il a l’air très bien ce monsieur …

On a assez gonflé les poumons du Petit avec son ministère  des bougnoules pour que je n’accable pas monsieur Hortefeux ( Sauf le blaze, mais là, c’est lui qui me cherche ) « Immigration, intégration, identité nationale » je comprends très bien qu’il s’agisse d’une « fleur » sans conséquence faite au 8 ou 10 % de racistes et d’antisémites qui attendent légitimement que le Président remette un peu les Niakoués à leur place. Seulement la dénomination crée ici comme ailleurs une confusion coupable ( TOUS coupables ) Qu’est-ce que « L’identité nationale » vient foutre avec les merguez grillées dans les parties communes  et les paraboles géantes sur les balcons pour capter en douce Al Djazira, mmmmmm ? Permettez-moi de vous suggéré cher Brice de Clermont-ferrand, un subtil remaniement ministériel qui vous conduirait à la tête du « Ministère de l’immigration, de l’intégration et de la désintégration » qui aurait pour mérite de clarifier les esprits et d’apporter un vent frais aux odorantes réminiscences de juifs grillés dont le parfum suave ne manquerait pas de retomber sur les derniers écervelés du FN en prévision de législatives qui s’annoncent d’ors et déjà succulentes.

« Travail, relations sociales et solidarité » je m’excuse, mais je suis obligé d’émettre encore une réserve que ne contredira pas Xavier Bertrand qui n’est plus un fidèle lecteur depuis que son chef de cabinet l’a abonné à « Marie-Claire » Je me contenterai de faire remarquer au ministre que c’est précisément avec un bon tissu de relations sociales et un minimum d’appel à la solidarité que l’on peut s’épargner ce que le travail peut avoir de plus dégradant comme de se lever à des heures indignes ou participer de mauvaise grâce à des tâches avilissantes au prétexte un peu dégradant sur le plan de la morale de pouvoir prétendre espérer un salaire et des tickets « restaurant » en échange de ce carnaval.

C’est en tous cas Rachida Dati que « Word » s’obstine assez désobligeamment à considérer comme une faute d’orthographe, qui sera garde des Sceaux, sans qu’on sache à l’instant ou je rédige s’il faudra désormais en appeler à la garde des sottes quand s’accompliront des inepties.

Roseline Bachelot à la santé : On le savait déjà. Elle s’appelle en fait Bachelot-Narquin. Nous l’ignorions. Elle à la jeunesse, ce dont nous n’aurons pas la cuistrerie de douter. Ca va être aussi du sport. On commence à être habitué.

Christine Boutin a le logement et la ville ce qui confirme le bruit qui courrait depuis longtemps dans le 9-3 : Arrête, déconne pas, ça existe pô, les mecs à la campagne ! Y sont juste là pour quand tu passes avec ta bagnole ! Après, Y rentre à la cité ou en zonzon comme tout le monde ! Oueuch ! Il est con, lui !

Christine Lagarde est notamment « Ministre de la pêche » ce que je trouve rafraîchissant et d’un augure rassurant dans un gouvernement dont la première priorité déclarée est « Le travail »

Il y a un haut commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté dont sont écartées les solidarités inactives. Xavier Darcos, rappelons-le, fait lui dans « le travail, les relations sociales ET la solidarité » Je pense que le premier ministre aura voulu distinguer ici la sympathique solidarité de tireurs de sonnettes des piliers de bistro de celle des « Tu vas à la photocopieuse, tu peux me tirer ça ? » et son inévitable corollaire grommelé en s’y rendant «  Je te tirerais bien autre chose, salope ! » fondé sur les liens indéfectibles qui unissent les gens qui s’emmerdent de concert à 35 heures la semaine, mais l’option « Heures supplémentaires » se dessine comme « Open » pour les plus friands.

Notons à ce propos que « Borlo » est à l’emploi et Bertrand au « Travail » et saluons au passage ce distinguo adroitement mis en avant par les pouvoirs publics entre « Avoir un emploi » et « Travailler »

Enfin, last but not least, Eric besson, le traître officiel, se voit doté des 30 deniers de « La prospective et de l’évaluation des politiques publiques »

Je me demande si ça valait ça.

 

Pépère

19:49 Écrit par non mais sans blog dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.