16/05/2007

Les aventures de la France : La France a PEUR

           

Hou ! Hou ! Fais-moi peur

 

En démocratie occidentale propre sur elle, et quoi que l’on puisse en dire, on a presque tous sécurité physique et gamelle abondante assurées (1) Santé, rues et assiettes sous haute surveillance, on se retrouve, c’est le tarif d’usage, dans un monde excitant comme celui d’une gazelle en cage sous le contrôle d’un vétérinaire, d’un diététicien et d’un psy en peluche.

            Dans ces démocraties « Luna Park » qui s’emmerdent à cent sous de l’heure, on aime donc fort logiquement jouer à se mettre le trouillomètre à zéro d’autant que cela peut rapporter gros.

            Un paquet de malins ont entravé la coupure.

            T’as d’abord les VRP du genre qui annoncent loyalement la couleur : Les films « Gore » et « D’action », les « Blockbusters », comme aiment à dire les cons, (2), les exploitants de sports « Extrême » effectivement extrêmement cons, « Space mountain », Stephen King qui a oublié d’en être un etc.

            Tu vois le genre ?

            Dans un autre plus vicelard mais pas plus subtil, t’as encore plus futé : Les torgadus pas dupes qui tentent TOUS LES JOURS de te faire accroire qu’il te faut avoir les flubes POUR DE VRAI parce qu’ils ont une bonne raison à cela : Ca les fait croûter et pas que des nouilles, je te prie.

J’appelle maintenant à la barre LE Petit malin et son Karcher présidentiel, TF1 et sa liste interminable (Inter « Minables » ? ) de HYPER TOP DANGEREUX ( C’est en somme d’être en vie qui serait dangereux ), Paris Match en mention « spécial » du jury, Le « Bog » de l’an 2000, le radon radio actif qui irradie les irradieux, le téléphone portable qui met en rideau les urgences hospitalières et l’Airbus pour y arriver, l’Alzheimer par contact bucco-génital, les antennes porteuse « D’onde », la qualité de l’eau qui n’est plus ce qu’elle était à Kronembourg, les écolos qui nous pompent l’air au prétexte de préserver celui de nos enfants, le sport qui tue, le chroniqueur « Santé » qui annonce d’une voix pénétrée que nous pourrions débouler dans le GRAVE si nous ne changeons pas fissa de dentifrice en répétant le communiqué de presse alarmiste rédigé par le ponte médical vendu à un laboratoire pharmaceutique, d’une manière plus générale la cohorte qui répète à propos n’importe quelle connerie alarmiste par paresse, lâcheté et/ou conformisme avec l’approbation bienveillante des « Chefs » aux prétextes que c’est supposé « Vendeur » et qu’on reste poli avec les annonceurs, …

J’en passe et de plus coagulants.

Un dernier pour faire marrer les oiseaux.

Récemment, j’entendais Pujadas rapporter comme un bourricot rapporte son bât, en pensant à sa petite carotte, l’effroyable détresse des oiseaux sous Prozac pour cause de printemps trop doux tandis que sur la pelouse qui jouxte mes fenêtres, un enchantement de merles, pies, pigeons, moineaux, tourterelles et autres casses-plumes vaquaient peinards à leurs occupations sous un soleil couchant radieux en prêtant un bec distrait aux propos du peigne cul mais pas le sien, de grâce, il le porte sur la tête.

Tout à l’heure, dans le poste, le vieux Président est parti.

Il y avait dans l’ultime poignée de main des deux hommes aux marches de la voiture le chagrin du vieux de voir le jeune être jeune et la complicité mélancolique entre le père et le fils qui acceptent le destin dégueu pour que vive l’idée jusqu’à que le fils, un jour, à son tour... C’était joli, je crois.

 Enfin, m’a-t-il semblé mais je suis peut être sous influence Villepin ou Lamartine ? Je ne sais jamais : Les deux m’emmerdent …

Dis donc au fait, pas un ancien ministre, pas une figure de la gauche dans le cadre. J’ai l’impression que le Petit a déjà commencé à bien les baiser en les privant de sangria en attendant les législatives.

A ce stade, plusieurs lectrices haletantes se demandent en ôtant leur culotte comment l’artiste va-t-il s’y prendre pour réunir le Président, les médias, la peur, les blockbusters, les gazelles et autres conneries ci-dessus énumérées en un de ces tourbillonnants salmigondis dont il a l’éreintant ( A le lire ) secret ?

Et bien voilou :

Rappelons en ce jour « Historique » aux plus défaillants une antienne présidentielle qui ne fait pas jaser qu’Harry Connick jr au moins depuis que Bernadette a fini de s’extraire de ses guêpières en vinyle : Le président Chirac, du temps de la mairie de Paris et sans doute pas que de ce temps-là d’ailleurs, a trempé le bec du RPR dans le ciment frais à tour de bâtiments scolaires et autres fantaisies militaires en toute connaissance de cause à effet, espère !

Même la presse la plus ramolote de téléscripteurs  s’écroule avec mesure juridique de rire devant les dénégations outrées de l’intéressé lorsqu’il trouvait « Abracadabrantesque » la cassette du défunt Méry de mairie ou la cassette garnie de « La Casseta »

Donc le juge Halfen ta-ta-ti ta-ta-ta … On connaît la chanson.

Il n’en demeure pas moins que la France joue à « Président perché » depuis des années en faisant gravement semblant pour de rire de se demander sans s’exploser s’il se trouvera UN juriste assez perforé du ticket ( Admettons ) pour inculper le vieux sitôt l’immunité levée et s’il se trouvera AUSSI concomitamment assez d’autres frapadingues au sein des corps constitués réputés riches en jobastres de tout entonnoir pour laisser envoyer un ancien Président de la République française avec chiée de majuscules en cabane comme le premier Tapie venu ?

Z’imaginez le tableau international ? On prête déjà plus à rire qu’à 30% , mais là ! Et puis oooôôôôôôOOOOh ! C’est pas le Colorado, ici !

Ah ! Vous voyez bien, quand vous voulez gamberger …

Et ben n’empêche !

Le départ programmé du sympatoche pépère voyou est une aubaine à nouveaux frissons rince culottes. Le fantasme était un peu débandant depuis que le conseil constitutionnel avait justement fort à propos fait valoir que notre constitution interdit de saisir un vieux sourdingue dans l’exercice du réglage de son bastringue. Mais là, naturellement, la justice suit son cours, le nouveau Président a bien donné des directives et garanties pour que l’on n’alpaguât pas le vieux comme un malpropre mais cependant …

Oh ! Putain ! Tu crois "Qu'ils" vont te le gauler à la sortie de l’Elysée comme Rachid à celle de Carrefour « Rosny » ?

Oh, OH, OH !!! …

Ami, entends-tu le chant noir des blaireaux qui te prennent pour une bille pendant que tu chômes et payes tes poireaux à un prix qui te dilue la moutarde dans la vinaigrette ?

Non ?

Ben, t’es sourd aussi et TOI, t’as intérêt à faire attention en traversant juste bien dans les clous.

 

Pépère.

 

(1)   Pas tous, TOUS, je sais ! Me gonfle pas, mère Térésa.

 

(2)   Ne t’y trompe pas, camarade : les signes du con, innombrables, sont sur nous et c’est la VRAIE malédiction. Celui-ci en est un, à n’en pas douter. C’est cui qui dit « Blockbuster » et « Bancabeûle » qui y est.

17:32 Écrit par non mais sans blog dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

sans regret Heureusement que j'ai lu malgrès la gêne que me posait la photo (je sais ça peut paraître ridicule). En même temps ça n'a rien de choquant donc voyons voir les textes. Et bien pour ceux que j'ai lus, j'adore quel style. Merci et encore

Écrit par : distraite | 17/05/2007

Les commentaires sont fermés.