26/04/2007

Erratum

Erratum : Les François divisés

 

          C’est le second verre de Pauillac de midi qui nous aura fait écrire dans un moment d’égarement lamentable que l’Assemblée nationale se trouvait sur la rive droite. Les députés qui auront eu la curiosité d’y jeter un coup d’œil durant leur mandat et les Parisiens habitués à se prendre l’édifice en pleine gueule en arrivant par la place de la Concorde auront rectifié d’eux-mêmes, tandis que les agriculteurs s’en foutent comme de leur premier tracteur en moissonnant paisiblement leurs bêtes, car en « Agriculture », je ne dis pas de conneries non plus.

16:39 Écrit par non mais sans blog dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.