24/04/2007

TOUCHE PAS A MON POSTE

Little brother watching YOU !

 

Béatrice Shönberg, la moue la plus sensuelle que n’ait hélas jamais connu mon PAF, s’interroge ce soir sur France 2 sur « Les secrets de nos cerveaux » Je comprends l’appréhension légitime de Patrick de Carolis, bien parti pour ne prendre ni racines, ni des ailes à la tête de la boutique maintenant que Bernadette Chirac, sa mamie à lui, s’en retourne tricoter des caches « Sonotone » à son grand désormais condamné à pantoufler dans les quartiers chics. C’est bien légitime.  Surtout depuis que Christine Ockrent, une autre employée de la baraque, a assez grossièrement refusé de changer de culotte à l’occasion d’une visite que lui rendait le petit (futur) Président de la République sur les plateaux de France 3.

Je m’étonne néanmoins que l’exquise Béa, supposée (1) sur la touche en période électorale de braises au prétexte que son compagnon de route couche du bout de la bite avec Sarko, serve ainsi la soupe à son Jean Louis ( Borlo ) en vue évidente de donner à moudre ce que nous avons dans la tête aux petits marquis techno survoltés de la bande à Guéan (2)

Tu sais que c’est laid, ça, Patrick ?

Béatrice, je ne te ferai pas l’injure ici de te demander en retour si c’est Matignon ou Bercy que le Jean louis à dans la tronche, si ça se trouve, il ne le sait pas lui-même. Tiens, tu sais quoi ? Je m’en voudrais de te mette dans l’embarras. Je ne veux MEME PAS savoir ce qu’Estrosi à dans le cerveau. De toute façon, c’est connu, les absents ont toujours tords.

 

 

(1)   Hideuse chasse à la succulente sorcière à mon avis. Message personnel : Béatrice, tu es une des rares fonctionnaires qui sache marier le cashmere en demi teinte et la soie fanée avec autant de bonheur. Et que dire du crémeux admirablement révélé de ta peau ! Béa, pour l’amour de Dieu, Jean Louis et moi, je t’en prie, ne nous laisse pas !… on S’EN FOUT des élections !!!

 

(2)   Le « Spin docteur » en chef du Petit ( peut être ) Président

 

14:21 Écrit par non mais sans blog dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.