14/06/2006

bref : JULY : Ca fait mal quand y’a pu de bobo ! …

JULY :

            Ca fait mal quand y’a pu de bobo ! …

 

Un Rothschild, ultime fin de race de ce que la « Juiverie internationale », aura produit de moins mauvais en matière de grand capital libéral et plutôt éclairé virant comme un malpropre un des derniers patrons de presse à la rame ( de papier ?) des Lazareff rectifiés Kessel, le bobo cyclotouriste en villégiature marine ne manquera pas de jeter une larme à l’encre avec l’eau du bain.

Bon, tu t’en bats les couilles ?

On va dire, laissons Télérama et Libé polémiquer à pédales par « Courrier des lecteurs » interposé. Sûr qu’on va les faire monter au créneau, ceux-là, sur l’air de « c’est la presse qu’on assassine », re-belote et dix de der …

Voir.

Après tout, il est époque ou des gens estimables auraient estimé tout à fait loufoque de faire perdurer la pensée de Sartre après Sartre. Et puis voili, voilà …

L’histoire, de toute façon, c’est pas ça.

C’est comme l’équipe de foot, July. Comme « Les politiques » Comme ses confrères Duhamel, Chabot, Ockrent ( Tiens, donc ! … ) Tesson, Poivre, j’en passe …

Qualité « France »

Des vioques, des vénérables adouber par leurs pairs en manque de couilles mais ignorer des lecteurs potentiels, des gamins, des nénettes, des banlieues, des galères, de partout … Séparer de la vie ou PERSONNE sait qui c’est, le « July » Ou  personne n’a lu ni même entendu parler de son édito imbécile fustigeant la vie de ne pas avoir voté « corrèque » à l’Europe  Confit dans la ville blanche, July. Comme les copains. C’est d’ailleurs à peu près ce que le banquier reproche mais encore une fois, on s’en fout.

Qu’est-ce qui reste ?

Un vieux con.

Mais de talent, de charme … Comme on les aime, en somme.

C’est pas tant qu’il n’y a plus de place pour le genre. C’est qu’à force de confire dans son jus, la France ne fabrique quasiment plus que ça, des « Vieux cons » à la Brassens.

Que veux-tu : La génération montante piaffe.

Au revoir July.   

18:02 Écrit par non mais sans blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.